Comment devenir mangaka au Japon

Possible ou pas ?

  Tu veux devenir manga au Japon ? Tu sais que c'est possible ? Très bien. Je te garantis que tu ne vas pas être déçu. Tu penses que c'est impossible ? Tu te trompes lourdement. Pourquoi ? Si c'était possible, il y aurait déjà des mangaka français au Japon, c'est ça ? Ou alors tu as lu des choses négatives sur internet au sujet des Japonais, de leur système d'édition, qu'ils n'aiment pas les étrangers, etc ? Mais dis-moi. Que connaissent ces personnes du système de publication japonais ? Où sont-elles allées pêcher leurs informations ? C'est bien ce que je me disais. Stop. Si tu penses négativement c'est que tu n'es pas assez motivé et qu'il te faut une excuse pour justifier les difficultés. Si à l'heure actuelle tu n'as pas d'exemple concret de Français mangaka au Japon, ce n'est ni de la faute des Japonais, ni de la faute de l'édition, ni de la faute de la langue, ni de quoi que ce soit. C'est juste que personne ne s'est encore réellement donné les moyens. C'est tout (j'ai quand même des exemples. J'ai connu une personne au Japon qui avait bien commencé mais qui a abandonné, on est allé chez Shūeisha et Kōdansha et il y a moi aussi chez Akita Shoten, passons). Maintenant si tu fais un peu de recherches en dehors du net français tu découvriras qu'ils existent des 10ènes de mangaka étrangers au Japon. Des Americains, des Chinois, des Coréens, etc. Je te donne un exemple un peu plus pertinent. Carolin Eckhardt. Elle est Allemande et actuellement mangaka (et là tu es déjà entrain de chercher sur internet). Cette vidéo date de 2009 quand elle prenait des cours de manga à Hokkaidō. Elle est donc étrangère, habite très loin de Tōkyō et des maisons d'édition, pourtant... Et il y a d'autres personnes dans ce cas. J'ai commencé dans le manga en 2005. J'ai eu des publications en magazines et tankōbon au Japon, pourtant je n'en ai pas fait mon métier, mais c'est possible !
  Tout ça pour confirmer que si ton souhait est devenir mangaka au Japon, c'est possible ! Ensuite c'est à toi de t'entourer des bonnes personnes, de croire en toi et de travailler dur. Je ne vais pas te faire un spitch sur la confiance en soi, mais t'apporter les connaissances sur grandes lignes pour devenir mangaka, également partager mon exéprience personnelle de Français. Parce qu'il y a les méthodes classiques pour devenir mangaka, certaines connues, d'autres pas, et celles que j'ai découvertes ou pensées par moi-même, grâce à mon expérience et mes analyses, qui se sont avérées confirmées par la suite car realisées par d'autres personnes entre temps.
  Je partage juste mes informations, c'est à toi de faire le reste.

Préambule

Comment devenir mangaka au Japon ?  Comment devenir mangaka au Japon ne se résume pas sommairement en un bloc de quelques lignes. C'est l'un des articles les plus importants du site. En effet, on ne devient pas mangaka simplement en se déplaçant dans une maison d'édition ou en gagnant un concours. C'est un travail de longue haleine, de patience et d'abnégation où nombreuses sont les approches qui contribuent à atteindre une première publication. Tout ceci explique pourquoi un article complexe est nécéssaire. Chaque méthode aidant à approcher cet objectif sera détaillée dans différents paragraphes. Je te parlerai entre-autres du travail d'assistant, des participations aux concours, de la présentation d'un travail à un employé d'une maison d'édition qui sont des incontournables et bien souvent étroitement liées les unes aux autres.

Supports et usages

  En temps qu'étranger à la publication de manga, mieux vaut prendre connaissance de tout les points importants avant de se lancer dans quoi que ce soit. Par exemple ceux qui on le malheur de dessiner sur n'importe quel papier de n'importe quel format c'est déjà foutu et ils sont bons pour recommencer tout le dessin à zéro. Si tu ne serais pas encore au courant du type de papier sur lequel il est impératif de dessiner, il s'agit du manga genkou youshi de format B4. Ensuite viennent la compréhension de son utilisation par rapport aux différents cadres et à tout ce qui est densité et saturation des points ("nuances de gris") et dégradés aux screentones. Mais ceci est à titre d'exemple pour te rappeler qu'il est nécessaire de bien se renseigner avant de commencer un travail qui aura pour but d'être présenté ou d'être envoyé à une maison d'édition.
  Dans les paragraphes suivants nous allons voir qu'il y a bien d'autres règles à respecter, mais différentes selon les magazines et les types d'histoires.

A suivre