Qu’est-ce qu'un plot ?

  Le plot est un synopsis. A savoir, les grandes lignes condensées du scénario et une description des personnages et de l'environnement. C’est la première étape et la partie la plus importante lorsque l’on s’attaque à l’élaboration d’un manga. C’est l’envers du travail de création.
  Par la suite, la construction du scénario est basée sur le plot.
  C’est une feuille informelle qui regroupe une mine d’informations. Il est désirable d’y écrire un maximum de données détaillées qui serviront pour ton scénario, mais également à décrire concisément les choses à communiquer à ton manager ou à tes partenaires. Par exemple en vue d’un concours ou plus généralement lorsque le mangaka s’attaque à une nouvelle histoire, il a l’obligation de soumettre son plot à son manager pour savoir si le projet sera vendable, si il doit être modifié, ou si il ne verra jamais le jour.
 
 

Comment construire un plot de façon à gagner un prix de nouvelle recrue ?

  Pour pouvoir gagner un concours en vue d’une première publication dans un magazine, il est primordial d’avoir un plot qui tienne la route. Pour cela il y a plusieurs points essentiels à traiter.
  Il est nécessaire de décider quels seront les personnages et quel sera leur visuel. Aussi bien physique que vestimentaire.
  Il faut également traiter l’histoire dans les grandes lignes. Voir le kishoutenketsu. Comment les accessoires feront leur entrée en scène (par exemple une épée, des armes, des pouvoirs ou des accessoires).
  Et il faut évidemment établir ce que l’on appelle le plateau de tournage ou la scène de théâtre. Qui sert à situer le déroulement de l’histoire géographiquement et historiquement. Dans quels lieux se déroulera-t-elle et à quelle époque ?
  Tu l’auras donc compris, il faut vraiment détailler chaque point en écrivant le plus succinctement possible.
 
 

  • Commençons tout d'abord par élaborer le personnage principal.

 
  Quel visuel aura-t-il ? De quel sexe est-il ? Quel est son nom ? Quel type d’éducation a-t-il reçu ? Quels sont ses rêves, ses objectifs ? Quels sont ses dons particuliers ? Quel est son caractère (parfois les mangaka vont jusqu’à leur choisir un groupe sanguin)? Qu’aime-t-il ? Que déteste-t-il ? Quels sont ses secrets ou ses pouvoirs cachés ?
  Tu dois écrire tout les détails sans rien cacher.
  L’établissement du personnage principal doit occuper 70% de la construction de l’histoire pour pouvoir gagner un prix de nouvelle recrue.
 

  • Ensuite l’héroïne.

 
  L’établissement de l’héroïne s’opère de la même manière que pour le personnage principal à la différence qu’elle est complètement l’inverse de lui. Si le personnage principal est une personne sérieuse, l’héroïne doit être bryante, lunatique, bipolaire, enfin un comportement opposé au sérieux. Vois un peu dans City Hunter comme Rio et Kaori se disputent à longueur de temps, ou encore Astérix et Obélix, Minus et Cortex, Léonard et Basile Landouye...
  Ensuite, l’héroïne ne doit pas faire son entrée en scène comme un cheveux sur la soupe car elle est considérée comme le bras droit du personnage principal, donc doit avoir une entrée en scène aussi importante que celui-ci sinon ça n’a pas de sens.
  Après tout le héros ne peut pas vaincre un ennemi, ou arriver à ses fins sans l’aide de l’héroïne. L’héroïne est un personnage aussi important que ça.
  Si c’est simplement une héroïne qui a pour but d’être mignonne, il vaut mieux dans ce cas s’abstenir de la dessiner.
  Une fois que tu as décidé du lieu et de l’époque de l'histoire, du visuel des adversaires et des accessoires, tu es arrivé à peu près la moitié du travail du plot.
 
 

La finition du plot est l’histoire !

  L’histoire est composée du kishōtenketsu. Si te ne te bases pas sur le kishōtenketsu pour construire ton histoire, l’éditeur se foutra de ta gueule lorsque tu lui présenteras ton travail. C’est vraiment très important et j’ai pu le constater en emmenant un ami présenter ses travaux à différents éditeurs au Japon. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu.
 
  Pour commencer reprenons des explications simples du kishōtenketsu.
 
起(起る) okori (okoru)

 
  Entrée en scène du personnage principal.
  Partie la plus importante du début de l’histoire dans laquelle le héros est dirigé vers quelque chose ou un incident qui va se produire auquel le reste de l’histoire sera lié.
  Si tu n’arrives pas à exprimer en moins de 3 pages quel genre de personne est le personnage principal, c’est mort. (bon évidemment, on parle ici de concours de nouvelle recrue, donc l’histoire complète avec un début et une fin tient sur moins de 40 pages).
 
承(承る)shou (uketamawaru)
 
  Le personnage principal arrive enfin à l’événement ou l’incident dans lequel il est impliqué.
  Ou encore il se passe une scène d’action dans son quotidien.
  Si tu as imaginé une héroïne, le mieux est de la présenter dans 「okori」 ou dans 「shō」.
  C’est également un passage qui peu être ajusté pour contrôler une scène, ou la création d’une indication, qui emmène vers le déploiement.
 
転(展開)kururi (tenkai)
 
  Le cours de l’histoire dévie et atteint le moment le plus important du climax.
  Parce que c’est la partie qui doit surprendre le lecteur, tu dois calculer ton coup le précisément possible.
  Ici l’intrigue qui s’est passée dans 「shō」 est enfin mise en lumière.
 
結(結末)ketsu (ketsumatsu)
 
  C’est la dernière partie.
  Une "happy end" est généralement désirable par la plupart des magazines.
  Toutes les questions restées en suspend sont résolues et il ne faut absolument pas laisser le lecteur avoir des doutes ou avoir besoin de réfléchir.
  C’est la séquence où l’histoire se termine ou si elle donne une impression de suite.
 
 

Voici un exemple parmi d’autres sur la façon d’établir un plot.

Plot weltanschauung
 
Plot
 
 

C’est quoi cette histoire d’établissement du personnage principal qui doit occuper de 70% de la construction de l’histoire ?

  Tout d’abord quelle est la première chose que tu regardes quand tu commences à lire un manga ? La qualité du dessin ? Le style de dessin ? Il y a également de ça en partie, mais c’est le visuel du personnage principal que regardent en premier la majorité des gens.
  Le manga est la même chose qu’une personne.
  Quand un futur couple se rencontre pour la première fois, la première chose sur laquelle ils se basent pour continuer leur approche est la beauté extérieure. C’est généralement sur ce point de vue qu’ils décident si la personne leur plaît visuellement ou pas et qu’ils décident ensuite de faire plus ample connaissance, ou pas, pour apprendre à connaître la beauté intérieure de l’autre personne.
  Donc si l’on ne comprend pas quel genre de personne est le personnage principal il n’y a aucune raison d’aimer le manga.
  C’est pour cela que l’établissement de l’histoire doit comprendre 70% de la création du personnage principal.
 
  Le plot est terminé, on s’attaque au chara hyou qui est cette fois non plus une description des personnages et des objets à l’écrit mais une recherche en dessins. Tu peux le faire en même temps que le plot.

Tags: Photography Stories Castle

Edit | Back