Étape 2 - Shitae wo kaku 下絵を描く
Matériel utilisé à l'étape 2 :

  Dessiner les dessins du dessous. Le shitagaki est appelé en français crayonné.
  Une fois le nēmu confirmé par le manager le mangaka peut commencer le shitagaki.
  On dessine à partir de maintenant sur du papier manga genkou youshi sur lequel tout le reste du travail sera fait jusqu'à la remise des originaux au manager.
  On reprend donc le nēmu comme exemple en redessinant exactement la même chose. On reproduit en totalité, les personnages, arrières-plans, encadrements, bulles, en dessinant le plus proprement et précisément possible.
  Pour ce faire, on utilise un portemine avec une mine assez tendre pour que le dessin soit agréable et fluide à dessiner. Plus la mine glisse bien sur le papier, plus le dessin sera beau. Il ne faut pas en utiliser une trop dure car ça peut laisser des traces et rayer le papier. De plus il faudra gommer le shitagaki par la suite, donc même avec une mine tendre fais attention aux traces. Plus c'est propre et plus c'est facile à gommer, et mieux c'est.
  Si tu n'es pas soigneux et que ton dessin est sale, tu seras dégoûté et tu laisseras ton travail dans un coin et ça sera dommage.
  Une fois le shitagaki achevé, toutes les pages sont photocopiées et envoyées par courrier au manager pour la deuxième validation.
 
  Pour réaliser les dessins de votre shitagaki, vous pourrez vous t'aider en prenant comme modèles les objets vous entourant ou en te regardant dans un miroir pour faire les postures. Il existe également énormément de catalogues pour mangaka avec des photos d'arrières-plans, de positions, d'objets, etc.

Tags: Photography Stories Castle

Edit | Back